attribution


attribution

attribution [ atribysjɔ̃ ] n. f.
• 1610; attribucion 1370; lat. attributio
1Action d'attribuer. Concours pour l'attribution d'un prix, d'un poste. L'attribution de véhicules neufs à un service. allocation, distribution, dotation, octroi, remise.
Dr. Action d'attribuer (un bien, un droit) dans un partage. L'attribution d'une part, d'un lot à un cohéritier.
2Gramm. Complément d'attribution : désignation traditionnelle du complément d'objet second (ex. il donne cent francs à son ami; il lui évite des ennuis).
3(1768) Au Plur. Pouvoirs attribués (au titulaire d'une fonction, à un corps ou service). compétence, 3. droit, fonction, 2. pouvoir, prérogative, privilège , rôle. Définir, déterminer, délimiter les attributions d'un fonctionnaire, d'un employé. Cela n'est pas, n'entre pas, ne rentre pas dans ses attributions.
⊗ CONTR. 2. Retrait; reprise.

attribution nom féminin (latin attributio) Action d'attribuer quelque chose à quelqu'un : L'attribution de ce tableau à Titien est douteuse. (En matière artistique, une attribution s'effectue selon un ensemble de critères stylistiques, iconographiques, techniques et au besoin avec l'aide d'examens de laboratoire.) Droit Indication, en matière de liquidation et de partage, des parts revenant à chacun des copartageants. ● attribution (expressions) nom féminin (latin attributio) Attribution gratuite, répartition de titres au profit des actionnaires d'une société, effectuée grâce à l'incorporation de réserves au capital social et n'entraînant pas à leur charge de versement en numéraire. Attribution préférentielle, modalité du partage qui permet à l'un des indivisaires, lors de la cessation de l'indivision, de faire mettre dans son lot certains biens, en accord avec les successibles. Complément d'attribution, fonction grammaticale du nom (ou du pronom) en faveur duquel un acte est accompli (par exemple il donne un cadeau à sa femme). ● attribution (synonymes) nom féminin (latin attributio) Action d' attribuer quelque chose à quelqu'un
Synonymes :
Contraires :
Grammaire. Complément d'attribution
Synonymes :
- complément d'objet second (ou secondaire

attribution
n. f.
d1./d Action d'attribuer. Attribution de crédits.
d2./d (Plur.) Droits et devoirs attachés à certaines charges.
|| Spécial. Limites de compétence. Les attributions d'un ministre, d'un tribunal. Entrer dans les attributions de...: être du ressort, de la compétence de...
d3./d GRAM Complément d'attribution: autre dénomination du complément d'objet indirect ou second (ex.: Donner un livre à l'enfant).

⇒ATTRIBUTION, subst. fém.
I.— Action d'attribuer quelque chose (à qqn) et résultat de cette action.
A.— Synon. de partage, répartition; octroi. Faire l'attribution de (qqc.) :
1. Ma reconnaissance ne saurait porter que sur le don que Dieu me fait de soi (...). Don indivisible, qui n'a rien d'exclusif et ne ressemble en rien à l'attribution d'une part. La santé par exemple, ou la faculté de percevoir peuvent être envisagées de la sorte.
MARCEL, Journal métaphysique, 1919, p. 206.
2. L'attribution des tableaux d'honneur et des prix d'excellence créait des inimitiés sans merci.
AYMÉ, Uranus, 1948, p. 168.
Spécialement
1. DROIT
a) Concession de privilèges, de prérogatives. Attribution de juridiction, attribution préférentielle (cf. LEMEUNIER 1969).
Anc. Lettres d'attribution. ,,Pouvoir que le roi donnait à des commissaires ou à une juridiction subalterne, pour juger une affaire en dernier ressort`` (Ac. 1932).
b) ,,Indication, dans une liquidation, des parts afférentes à chaque partageant, et des combinaisons à l'aide desquelles chacun touche ce qui lui revient`` (BARR. 1967).
En partic., DR. DES SOCIÉTÉS, BOURSE. Attribution de réserves (à un capital) :
3. ... les demandes restent largement supérieures aux offres et l'on doit réduire les attributions sur la plupart des titres.
L'Œuvre, 30 janv. 1941.
4. À l'issue de l'assemblée ordinaire convoquée pour le 31 janvier se tiendra une assemblée extraordinaire qui statuera sur l'augmentation du capital, actuellement de 114 millions de francs, par attribution de réserves.
L'Africaine française, Le Monde, 19 janv. 1952, p. 11, col. 2.
2. GRAMM. Complément d'attribution. Complément d'objet secondaire introduit par les prépositions à ou pour, indiquant à qui s'adresse un discours, un ordre, un don, etc. :
5. Dans Il a donné un sou à un pauvre, Mourir pour la patrie, Pauvre, Patrie sont des compléments d'attribution.
Ac. 1932.
Rapport d'attribution. ,,Celui qui est ordinairement exprimé par la préposition à : sac à papier`` (Nouv. Lar. ill.)
3. INFORMAT. Attribution dynamique des mémoires. ,,L'attribution est dynamique lorsqu'elle se fait automatiquement pour les programmes et pour les données, au moment du besoin, et qu'elle peut être modifiée automatiquement en cours de travail`` (GUILH. 1969).
B.— Action de considérer quelqu'un comme l'auteur ou le responsable de quelque chose :
6. ... le môbed des Parses, ayant demandé la parole, dit au législateur : Nous avons entendu le récit des juifs et des chrétiens sur l'origine du monde; et, quoiqu'altéré, nous y avons reconnu des faits que nous admettons; mais nous réclamons contre l'attribution qu'ils en font au législateur des Hébreux. Ce n'est point lui qui a fait connaître aux hommes ces dogmes sublimes, ces célestes événemens...
VOLNEY, Les Ruines, 1791, p. 180.
Spéc., B.-A., LITT. Action d'attribuer une œuvre (à un auteur) :
7. Il n'est, pour une collection, qu'un particulier. Un État ne fait rien que des mesquineries, des choses sans suite. Une vingtaine de portraits sincères du XVIIIe siècle; tout le reste, copies, attributions en l'air, mensonges dont rougit le conservateur.
E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1859, p. 592.
II.— Gén. au plur. Ce qui est attribué.
A.— [En parlant d'une pers. ou d'un organisme exerçant une fonction partic.] Droits, devoirs, pouvoirs liés à une fonction :
8. Si l'on s'avisait de faire une loi en Angleterre pour donner une existence constitutionnelle au Conseil privé, et pour régler ensuite et circonscrire rigoureusement ses privilèges et ses attributions, avec les précautions nécessaires pour limiter son influence et l'empêcher d'en abuser, on renverserait l'État.
J. DE MAISTRE, Des Constitutions pol. et des autres institutions hum., 1810, p. 22.
9. Ainsi se trouvait définitivement concentrée entre mes mains la presque totalité des attributions militaires; c'était la première fois que de tels pouvoirs étaient confiés à un seul homme : j'avais action sur l'instruction de l'armée, sa doctrine, ses règlements, sa mobilisation, sa concentration.
JOFFRE, Mémoires, t. 1, 1931, p. 28.
10. Le titre de chef d'état-major des forces de l'intérieur avait été, par la même voie, donné à Malleret-Joinville après l'arrestation par les Allemands du colonel Dejussieu. Rol-Tanguy était institué chef des forces de l'Île-de-France. À s'en tenir à ces nominations, on aurait pu supposer que la direction des éléments combattants serait aux mains des communistes. Mais c'étaient là des titres, non point de nettes attributions. En fait, ceux qui les portaient n'exerceraient pas le commandement au sens hiérarchique du terme. Plutôt que par ordres donnés et exécutés suivant les normes militaires, ils procéderaient par proclamations, ou bien par action personnelle limitée à certains points.
DE GAULLE, Mémoires de guerre, 1956, p. 293.
B.— Rare. [En parlant de la fonction elle-même] Domaine, champ d'action :
11. ... jamais fonction ne m'échoit dont les attributions soient nettement circonscrites (et je sais bien qu'en ce sens il y aurait injustice à se plaindre, car ce flottement jusqu'à présent a toujours été compensé par une liberté réelle dans l'ordonnance du travail, et je dois me tenir reconnaissant d'avoir échappé à l'assujetissement des heures de présence) ...
DU BOS, Journal, 1922, p. 69.
SYNT. Exercer des attributions; empiéter sur les attributions (de qqn); limiter les attributions (de qqn); (en parlant d'une tâche quelconque) rentrer dans les attributions, sortir des attributions de qqn.
PRONONC. :[]. BARBEAU-RODHE 1930 donne la possibilité de prononcer le mot avec [tt] géminées : at/t/-.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1370 « action d'attribuer » (ORESME, Eth. I, 7 ds GDF. Compl. : Despendence d'une chose ou attribucion a aucune chose); 1610 « concession de qq. prérogative, de qq. privilège » (MALHERBE, Lettres, à Peiresc ds Dict. hist. Ac. fr. : Melle de Rohan a eu bien de la peine à obtenir le rang qu'elle a et enfin il lui a été accordé par gratification et sans attribution d'aucun droit au préjudice des personnes qui y prétendent intérêt); 1690 jur. attribution de juridiction « action d'étendre la compétence d'un juge » (FUR.); d'où 2. 1768, 9 févr. « pouvoirs attribués au titulaire d'une fonction (surtout au plur.) » (J.-J. ROUSSEAU, Lettres ds Dict. hist. Ac. fr.); 3. 1866 gramm. rapport d'attribution (Lar. 19e).
Empr. au lat. attributio dep. CICÉRON, au sens de « assignation, action de déléguer un débiteur pour l'acquittement d'une dette » (Att., 16, 3, 5 ds TLL s.v., 1166, 75); au sens 1 « action d'attribuer » (FRONTIN, Aq., 108, ibid., 1166, 64); d'où le sens 2 (CICÉRON, De Inv., I, 38 ds OLD).
STAT. — Fréq. abs. littér. :354. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 303, b) 523; XXe s. : a) 212, b) 838.
BBG. — BACH.-DEZ. 1882. — Banque 1963. — BARR. 1967. — BLANCHE 1857. — DELISLE (J.), GAUTHIER (F.). La Gestion de l'entreprise. Meta. 1970, t. 15, p. 40. — DUB. Pol. 1962, p. 115. — Foi t. 1 1968. — GUILH. 1969. — LACR. 1963. — LEMEUNIER 1969. — SPR. 1967. — TEZ. 1968.

attribution [atʀibysjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1610; attribucion, 1370; lat. attributio « assignation, action d'attribuer », de attributum, supin de attribuere. → Attribuer.
———
I Action d'attribuer.
1 Action d'attribuer (qqch. à qqn); résultat de cette action. || Concours pour l'attribution d'un prix. || L'attribution de véhicules neufs à un service. Allocation, concession, distribution, dotation, octroi, remise. || L'attribution des parts, des primes à…
1 L'attribution des tableaux d'honneurs et des prix d'excellence créait des inimitiés sans merci.
M. Aymé, Uranus, p. 168.
2 Dr. Action d'attribuer un bien, un droit dans un partage; résultat de cette action. || L'attribution d'une part, d'un lot, d'un immeuble, du prix d'adjudication, d'une créance à un cohéritier.
Compétence d'attribution.
Fin. || Attribution des réserves (à un capital).
Inform. Fait d'attribuer (un programme, des données) à une mémoire. || Attribution statique, dynamique. || Attribution sémantique. Assignation (sémantique).
3 (1866). Gramm. || Complément d'attribution : complément d'objet indirect désignant la personne ou la chose dans l'intérêt de laquelle se fait l'action. || Dans Il a donné un sou à un pauvre, Mourir pour la patrie, Pauvre, Patrie sont des compléments d'attribution (Académie).
4 Action de considérer (qqch. comme étant sous la responsabilité de qqn). || L'attribution d'une responsabilité à quelqu'un.
Spécialt. Action d'attribuer une œuvre (à un peintre, un sculpteur, un écrivain, etc.). || Une attribution douteuse, sûre, erronée.
———
II Au plur. Ce qui est attribué.
(1768). Pouvoirs attribués au titulaire d'une fonction, à un corps ou service. Compétence, droit, fonction, pouvoir, prérogative, privilège, rôle. || Définir, déterminer, délimiter les attributions d'un fonctionnaire, d'un employé. Champ (d'action), domaine, sphère (d'activité). || Cela n'est pas, n'entre pas, ne rentre pas dans ses attributions. || Cela est en dehors de ses attributions, excède ses attributions. || Les attributions qui lui sont dévolues. || Empiéter sur les attributions de qqn. || Accroître, étendre, diminuer, limiter, restreindre les attributions de qqn, d'un conseil, d'une juridiction.
2 Les autres magistratures romaines qui furent, en quelque sorte, des membres successivement détachés du consulat, réunirent comme lui des attributions sacerdotales et des attributions politiques (…) car dans la pensée des anciens toute autorité devait être religieuse par quelque côté.
Fustel de Coulanges, la Cité antique, p. 212.
CONTR. Reprise, retrait.
DÉR. Attributionnisme.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • attribution — ATTRIBUTION. s. f. Concession de quelque prérogative, de quelque privilége, en vertu de Lettres du Prince. Un Édit d attribution de droits. Ces Charges ont de grandes attributions. [b]f♛/b] On appelle Lettres d attribution, Un pouvoir donné par… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • attribution — late 15c., action of bestowing or assigning, from M.Fr. attribution (14c.), from L. attributionem (nom. attributio) an assignment, attribution, noun of action from pp. stem of attribuere (see ATTRIBUTE (Cf. attribute)). Meaning thing attributed… …   Etymology dictionary

  • Attribution — At tri*bu tion, n. [L. attributio: cf. F. attribution.] 1. The act of attributing or ascribing, as a quality, character, or function, to a thing or person, an effect to a cause. [1913 Webster] 2. That which is ascribed or attributed. [1913… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • attribution — at·tri·bu·tion /ˌa trə byü shən/ n: a rule in tax law that in certain cases deems property owned by one person or business entity to be owned by another or others Merriam Webster’s Dictionary of Law. Merriam Webster. 1996. attribution …   Law dictionary

  • attribution — Attribution. s. f. v. Prerogative, privilege attribué à une personne, à une charge. Ces charges ont de grandes attributions. Il signifie aussi, La concession qui attribuë quelque prerogative, quelque privilege. Un Edit d attribution de droits …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Attribution — (v. lat. Attributio 1) Zutheilung, Beilegung; 2) Ertheilung von Rechten; 3) Bevollmächtigung zu richterlicher Entscheidung; 4) (Dogm.), in der Christologie so v.w. Genus idiomaticum, s. u. Christus …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Attribution — Attribution, Verleihung, Ertheilung; attributiv, zueignend, beilegend …   Herders Conversations-Lexikon

  • attribution — theory …   Dictionary of sociology

  • Attribution — In art, attribution is the judgment by experts as to the author, date, or other aspect of the origin of a work of art. Works attributed to an artist are more firmly believed to be theirs than those ascribed . Attribution can also mean:… …   Wikipedia

  • Attribution — (Roget s Thesaurus) >Assignment of cause. < N PARAG:Attribution >N GRP: N 1 Sgm: N 1 attribution attribution theory etiology ascription reference to rationale Sgm: N 1 accounting for accounting for &c. >V. Sgm: N 1 palaetiology1 …   English dictionary for students


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.